Cerfs-volants ou mouettes

 

Dans un ciel d'été lumineux, des formes fantastiques se déplacent librement. 
Une division claire entre le ciel et la mer. La mer d'un bleu profond contraste avec un ciel bleu clair.
Les deux éléments apparaissent délibérément distingués par l'auteur.
Il est impossible de ne pas marcher sur l'orange explosif où les cinq bateaux semblent s'échouer.

Est-ce un naufrage?

En regardant les différentes nuances de pourpre sur les bateaux, ils nous donnent un sentiment de douleur.  C'est un paysage sans équipage.

Les lignes sont cassées devant la plage,

le paysage est irréel, un rêve où les mouettes deviennent des cerfs-volants, nous ramenant à l’enfance.

Mais les bateaux rappellent au peintre les douleurs de l’âge adulte, pleines de véhicules symboliques. On pense à un désir d'été caché, un vrai été heureux, quand libéré du poids de la vie, le peintre pouvait lever les yeux au ciel et imaginer ses cerfs-volants à la place des mouettes.

Antonella Michelon

Sarmeola (PD) Italie

  • Google Places Icona sociale
  • LinkedIn Icona sociale
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Icona sociale